Région des Pays de la Loire
Hémicycle du conseil régional

Les brèves de la Commission permanente

EDITO

Cliquez pour agrandir© Région des Pays de la Loire - M. Gross

La Région doit élaborer un Schéma régional de développement du tourisme pour la période 2016/2020, et il était, pour nous, hors de question que la collectivité régionale réalise ce travail seule dans son coin, sans consulter celles et ceux qui sont à l’origine de la dynamique touristique dans notre région !

Vous avez réuni le 20 mai dernier, à l’Hôtel de la Région, plus de 250 acteurs du tourisme dans les Pays de la Loire. Pourquoi cette rencontre ?


La Région doit élaborer un Schéma régional de développement du tourisme pour la période 2016/2020, et il était, pour nous, hors de question que la collectivité régionale réalise ce travail seule dans son coin, sans consulter celles et ceux qui sont à l’origine de la dynamique touristique dans notre région ! Le tourisme, ce sont d’abord les acteurs touristiques.

Et c’est la raison pour laquelle nous avons organisé cette rencontre pour échanger autour des principaux défis que nous devons relever ensemble : les opportunités offertes par le numérique, la prospection internationale, la mutualisation des acteurs…


Vous souhaitez également développer une véritable « marque » touristique régionale. Pouvez-vous nous en dire plus ?


En matière de tourisme, il y a un paradoxe ligérien : les Pays de la Loire disposent de sites, de grands évènements et de territoires attractifs, mais ils ne constituent pas une véritable destination touristique.

Je crois qu’il y a sans doute une « marque » ligérienne à créer, sans renier la diversité de nos territoires qui contribue aussi à notre attractivité, mais en donnant une meilleure visibilité touristique aux Pays de la Loire.


Vous évoquez les grands évènements : la Région a augmenté sa participation au Vendée Globe. Pourquoi cette décision ?


Parce qu’au-delà de la course, le Vendée Globe est un formidable outil de développement et de rayonnement : ses retombées économiques et médiatiques pour notre territoire sont considérables. Par ailleurs, la Région affiche, depuis plusieurs années, une volonté de renforcer notre économie maritime, de soutenir la croissance bleue, et c’est effectivement une nécessité.

Mais à la condition de ne pas avoir une vision restrictive : l’économie maritime, ce sont les énergies marines renouvelables bien sûr, mais ce sont aussi les grands évènements maritimes, surtout lorsqu’ils ont une dimension mondiale !

Je crois que si nous voulons garder « l’esprit grand ouvert », nous devons tout mettre en œuvre pour faire rayonner notre région.

Bruno RETAILLEAU
Président du Conseil régional
des Pays de la Loire

libre expression

à votre écoute

infos pratiques

Hémicycle du conseil régional

lettres d’information de la région des pays de la loire

( région Lettre de la CP

La lettre de la commission permanente

Lettre d'information de la commission Commission éducation et lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme

EDUCATION

( région Lettre de la CP

La lettre de la commission permanente

Gardez le fil